Questions à une jeune candidate reçue au 1er dan – juin 2017

1.Quelle sensation as-tu eu lors du passage de 1er dan en Juin 2017?

– Lors du passage de 1er dan en juin, j’ai ressenti beaucoup d’adrénaline et beaucoup d’appréhension.

2. As-tu trouvé cela difficile?

– Oui car malgré le fait que les techniques soient celles pour lesquelles j’ai été préparée, la difficulté était de ne pas connaître son uke.

3. Quel est ton sentiment à l’heure actuelle?

– Je suis fière d’avoir obtenu cette ceinture noire, d’autant plus que l’année a été dure avec la pression des épreuves anticipées du bac. Toutefois, j’ai l’impression que ce que j’ai accompli est incomplet. La ceinture noire est le premier pas pour commencer l’aïkido. C’est le début de cette discipline. Je ne peux me réjouir entièrement et dois continuer à travailler durement.

 

4. De quelle manière t’étais-tu préparée au passage? Quel rythme d’entraînement?

– Je me suis préparée psychologiquement et physiquement au passage, avec un rythme d’entraînement assez soutenu (lundi, mercredi, vendredi et samedi, soit 4 fois par semaine, à raison de 5h par semaine, en rajoutant les cours pendant les vacances scolaires et les stages interclubs, tel que le stage de 4 jours à Saint-Hilaire)

5. Avais-tu des doutes avant de passer?

– Oui, il n’existe pas de risque zéro. Comme toute personne qui pratique une discipline sportive, même si on est confiant, on ne peut jamais être sûr de soi.

 

6. Qu’est-ce qui t’a fait tenir jusqu’au bout?

– Je m’étais fixée un objectif: obtenir le bac de français en même temps que la ceinture noire, à 16 ans.

Etant donné que cela fait 10 ans que je fais de l’aïkido avec mon professeur Karl Elhar, c’est un projet que nous avions en commun. Il m’a poussée à la ceinture noire. Et pour lui, pour moi, je devais l’apporter.

7. Quel est ton secret de réussite?

– Le travail et le soutien de mes proches et plus particulièrement celui de ma mère, qui m’a accompagnée à tous les stages et qui m’a soutenue, même quand on m’a dit qu’il serait dur d’obtenir ma ceinture noire, ainsi que ma sœur, qui m’a donné la force pour réussir.

8. Que conseillerais-tu aux ados afin qu’ils, s’assurent de la réussite au 1er dan? Comment faire?

– Aimer l’aïkido.  Vivre l’aïkido et être motivé.

9. Envisages-tu le 2ème dan et quand?

– Oui, dans deux ans.

10. Souhaites-tu enseigner l’aïkido plus tard?

– Oui, enseigner est le plus beau métier du monde et enseigner sa passion c’est encore mieux.

 

Caroline DAVID, début de la pratique en 2007(6 ans), 1er Dan aïkido, le 17 juin 2017(16 ans).

Notons aussi la réussite au 1er dan d un second élève de Karl Elhar du même club de Saint denis :  David Coulibaly, début en 2013 ( 13 ans), 1er Dan le 17 juin 2017 (16ans 1/2).